FOMU FR

Max Pinckers Double Bind

Exposition
26.11.2021 - 13.03.2022
A voire
Max Pinckers Margins of Excess 1
Performance #1 (Los Angeles), from the series Margins of Excess, 2018 © Max Pinckers, courtesy Gallery Sofie Van de Velde
Max Pinckers Margins of Excess 2
The Apple That Wasn’t, from the series Margins of Excess, 2018 © Max Pinckers, courtesy Gallery Sofie Van de Velde
Max Pinckers Margins of Excess 3
Jay J. Armes, from the series Margins of Excess, 2018 © Max Pinckers, courtesy Gallery Sofie Van de Velde
Max Pinckers Red Ink 1
View on South Korea from the Balcony at the DMZ, North Korea, 2017, from the series Red Ink, 2018 © Max Pinckers, courtesy Gallery Sofie Van de Velde
Max Pinckers Red Ink 4
Table Tennis Equipment at Kobangsan Guesthouse, Pyongyang, North Korea, 2017, from the series Red Ink, 2018 © Max Pinckers, courtesy Gallery Sofie Van de Velde
Max Pinckers Sam Weerdmeester Controversy
Controversy, 2017 © Max Pinckers/Sam Weerdmeester, courtesy Gallery Sofie Van de Velde
Max Pinckers Unhistories 1
Field Marshall Muthoni wa Kirima with her Grandson Bernard Mungai Kamande, Nyeri, 2019, from the series Unhistories (2015-ongoing) © Max Pinckers/MMWVA, courtesy Gallery Sofie Van de Velde
Max Pinckers Unhistories 2
Members of the Mau Mau War Veterans Association, Murang’a Branch, 2019, from the series Unhistories (2015-ongoing) © Max Pinckers/MMWVA, courtesy Gallery Sofie Van de Velde

La photographie peut-elle expliquer le monde ? Max Pinckers (BE, 1988) soumet la discipline à une analyse en profondeur. Il explore les limites du documentaire et en montre le caractère manipulatif. La réponse artistique de Pinckers est un documentaire spéculatif, dans lequel fiction et réalité se mêlent et se conjuguent. L'exposition présentée au FOMU dresse pour la première fois un aperçu de son travail des 5 dernières années.

Margins of Excess relate les récits spectaculaires de 6 personnes dont l'existence est rythmée par la fantaisie et l'imagination. Quand Max Pinckers part en reportage photographique pour Red Ink en Corée du Nord, le flash est omniprésent sur chaque image. Ainsi, les photos prouvent que ce que vous voyez n'est pas la réalité, mais seulement ce que le régime communiste souhaite montrer.

Controversy et Trophy Camera posent des questions critiques sur d'emblématiques photos de presse. Dans son très récent projet en cours, Unhistories, visible ici pour la première fois, Pinckers révèle l'histoire sous-estimée de la violence coloniale durant la guerre d'indépendance du Kenya, pendant laquelle des milliers de détenus furent victimes d'exécutions de masse et de torture par le régime colonial britannique.

Max Pinckers organise des expositions à l'échelle internationale. Il est également la cheville ouvrière de la maison d'édition Lyre Press et édite lui-même ses propres publications. Il est le cofondateur de The School of Speculative Documentary et fut, de 2015 à 2021, doctorant lié à la KASK School of Arts à Gand.

Parallèlement à l'exposition, les éditions Hannibal publieront le livre 'Max Pinckers', auteur Hans Theys. Le livre est en vente dans la boutique du musée au prix de 49,95 €.