FOMU FR

Menu
HomeGestion de collectionsHistorique

Historique

FOMU 1986 Gevel

Karel Sano, responsable de département auprès de Gevaert Photoproducten N.V., et Piet Baudouin, l’ancien conservateur du Musée Sterckshof, ont organisé l’exposition 125 ans de photographie au Musée provincial des métiers d’art Sterckshof à Deurne en 1965, avec le soutien d’Agfa-Gevaert, issue de la fusion des sociétés Agfa et Gevaert. À la suite du succès de cette exposition, les prêts de la société Agfa-Gevaert, ainsi que les archives de son ancien département d’édition, ont été transférés à la Province d’Anvers. Cette collection a été au cœur du développement d’un département permanent au sein du musée, dédié à l’histoire de la photographie. La gestion de ce département a été confiée au groupe de travail « Photo & Film », sous la direction de Karel Sano, succédé par le docteur Laurent Roosens. À partir de 1973, les tâches de ce groupe de travail ont été progressivement reprises par le personnel scientifique du Musée Sterckshof.

Sous la direction de l’historien Roger Coenen, puis de l’historien de l’art Pool Andries, les collections d’appareils photographiques, de photographies et de bibliothèques ont dépassé l’espace disponible dans le Musée Sterckshof. Fin 1980, le département s’installe dans un immeuble de bureaux situé dans la Karel Oomsstraat à Anvers. À cette occasion, la dénomination « Musée de la Photographie » est introduite. En 1986, le musée et ses collections ont trouvé un hébergement permanent au sein de l’entrepôt restauré « Pakhuis Vlaanderen » situé au niveau du Waalsekaai. L’architecte Georges Baines a construit une nouvelle aile à l’entrepôt, augmentant ainsi considérablement sa capacité. En 2000, une nouvelle rénovation en profondeur a été réalisée. Quatre ans plus tard, le Musée de la Photographie rénové a pu rouvrir ses portes. Ce dernier dispose ainsi de 1400 m² de salles d’exposition, de deux salles de cinéma, de plusieurs dépôts supplémentaires, d’un hall d’entrée élargi, et d’un espace destiné aux ateliers ou aux séminaires. En 2009, le musée a acquis une reconnaissance nationale. Par la suite, la capacité a été augmentée une nouvelle fois, grâce à la construction de la tour Lieven Gevaert, le premier dépôt à faible consommation d’énergie pour la photographie en Europe.

À l’heure actuelle, le Musée de la Photographie (FOMU) est une institution de gestion du patrimoine (inter)nationale à part entière, qui s’est développée non seulement en termes d’infrastructure, mais aussi en termes de fonctionnement et de personnel.